“Dis papa, c’est quoi un rallye ?”

Écrit par Christophe Cornier

Le Rallye, c’est un mot magique qui évoque tout de suite le tour de Corse ou le Monte Carlo et sa fameuse nuit du Turini. Tu vois, ici c’est un peu pareil en plus petit. On y retrouve les deux particularités de cette épreuve de vitesse et de régularité :Les secteurs de liaison sur route ouverte où les concurrents disposent d’un temps imparti pour aller d’un contrôle horaire à un autre, par un parcours défini, en respectant le code de la route. Ils ne doivent pointer ni en retard, ni en avance, sous peine de pénalités.
Et puis, il y a des épreuves chronométrées, appelées aussi spéciales, les plus intéressantes pour le public. Les concurrents partent de minute en minute sur une route sinueuse et fermée à la circulation, et doivent rejoindre l’arrivée le plus rapidement possible. C’est le chronomètre qui est juge, comme dans les contre la montre du tour de France.

“Et le classement, comment se fait-il ?”

En additionnant les temps de toutes les spéciales (ici elles sont au nombre de 6) majorés des éventuelles pénalités. On obtient ainsi le classement général (Scratch), et aussi les classements des différents groupes N, FN, A, FA, GT, F2000 partagés en classe de cylindrée.


d'explications

Post navigation